En savoir plus sur les techniques de gravure
 






Il n'existe aucune corrélation dans le choix des rochers ou furent exécutées les peintures rupestres et celui de ceux ou figurent la presque totalités des gravures.

A l’abri sanctuaire des peintres, cache dans l’ensemble rocheux, les graveurs ont préféré la dalle horizontale en terrain découvert. Par exemple, l'ensemble gravé de Tin Terhert est situe sur un rocher en forme de dôme d'une trentaine de mètres de diamètres, ou les gravures orientées dans tous les sens, semblent disposées au hasard.

Dans l’oued Djerat, les dalles gravées sont disséminées au long des berges et groupent aussi des figures orientées vers le ciel. Le rocher de Tigherghert, en revanche, comme ceux de l'oued Edjeriou a Djanet, présente des gravures sue ses parois verticales.

Le processus rituel ayant conduit à la création des gravures reste difficile a imaginer. Les travaux à effectuer pour leur réalisation ont été des plus important, notamment pour les gravures des très grandes dimension. En effet, certaines figures, girafes ou éléphants dans l'oued Djerat, atteignent prés de dix mètres de longueur, et la gravure qui les exprime a été profondément polie. Pareillement les bœufs de Tegherghert ont les taches de leur pelage évoquées par des formes diverses, profondes de plusieurs centimètres et polie avec soin. Le trait principal a plus de cinq mètres de large et trois a quatre centimètres de profondeur.

Les gravures peuvent êtres classées en trois grands groupes :
Le plus important est celui des représentations animales : une faune variée apparait sur la roche et la précision du dessin montre les animaux sans équivoque.

Un autre groupe de gravures constituées par les représentations géométriques avec la spirale comme emblème. Elles apparaissent seules ou arrangées dans les figures animales.

Enfin, le troisième groupe est celui des figurations humaines. Elles sont souvent orientées vers les représentations sexuelles. Les hommes au phallus démesuré, sont nombreux, les scènes de fornication très courantes. Mais contrairement aux gravures animales, la précision du dessin n'est pas recherchée, l'homme ou la femme, dans les scènes existantes, sont plus évoques que montrés.

Retour

 
En savoir plus sur...